top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Des milliers de skieurs terminent une semaine de «vacances de Pâques» en février... et les autres articles de la petite revue de presse de Villars-Vacances du 17.02.2024 sont en ligne !


Le Temps, le 17 février 2024

Plus de la moitié des écoliers suisses étaient en vacances cette semaine. Les stations de ski n’ont pas été saturées mais ont connu une forte affluence. Reportage à Villars-sur-Ollon (extraits).

..........


Théo, gérant de la boutique Dätwyler au col de Bretaye, nous sort le planning des vacances de février. «Cette semaine, nous accueillons les Parisiens, les Vaudois, les Fribourgeois, les Valaisans, une partie des Jurassiens et des Zurichois, pointe-t-il. La semaine prochaine, nous aurons les Genevois, une partie des Zurichois, des Parisiens encore, des Belges et des Hollandais. Une partie des skieurs des stations les plus basses comme Les Mosses ou les stations fribourgeoises montent skier ici, faute de neige.» Tout en fartant le snowboard d’un client, il nous désigne les rayons vides des chaussures de ski en location. «Il nous manque certaines tailles adultes, on les fera monter de la boutique du village, c’est le signe d’une forte affluence. Mais honnêtement, on s’attendait à plus de monde. Ce sont les pendulaires qui montent à la journée qui font défaut», analyse-t-il.


.........


Un air de paradis

Au sommet du Grand Chamossaire, à 2112 mètres, la réverbération du soleil sur l’or blanc donne à la vue panoramique des Alpes vaudoises un petit air de perfection. Le plaisir pris à tailler des larges courbes dans la neige ferme ravit petits et grands. Vingt pistes sur 28 sont ouvertes, on peut encore rejoindre la station lattes au pied grâce à l’enneigement artificiel, mais les pistes de luge, elles, manquent à l’appel. «Nous avons loué à Gruyères cette année», raconte Lena, venue de Zurich avec sa famille de trois jeunes enfants. «Malheureusement, là-bas c’est tout vert. Nous montons donc à la journée pour skier ici à Villars. Il y a un peu de monde sur les pistes, mais au moins, on a de la neige», dit-elle, ravie. Aux installations, les employés pressent les skieurs de remplir les télésièges pour limiter l’attente: elle ne durera jamais plus de cinq minutes. Vestes ouvertes, têtes nues et parfois sans gants, les skieurs se dévêtent au fur et à mesure que les températures grimpent au fil de la journée, pour atteindre 10 °C sur les pistes. Guillaume, photographe chez Studio Patrick, véritable institution de la station qui immortalise les souvenirs de vacances depuis cinquante ans à Villars, arpente les pistes et les terrasses pour proposer ses services. «C’est une belle semaine, les retours que j’ai des familles sont très positifs. Le train pour monter à Bretaye est généralement bondé mais c’est la seule installation qui souffre de l’affluence, le reste, ça roule. Les équipes qui s’occupent des pistes font un super boulot, donc bien qu’il fasse chaud, la neige reste agréable pour skier», dépeint-il.


Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-57gn

::::::::::




Blick, 16 février 2024

Pendant près de deux mois, les lectrices et lecteurs de Blick ont pu voter pour les plus belles stations de ski de Suisse. Lors de la cérémonie de remise des prix qui s'est tenue jeudi à Zurich, les vainqueurs des Blick Winter Awards de cette année ont été honorés.


Voici les gagnants des Blick Winter Awards 2023/24

Meilleure station de ski de Suisse

  • Laax (GR)

  • Davos Klosters (GR)

  • Arosa Lenzerheide GR

Meilleur domaine skiable de Suisse romande

  • Crans-Montana (VS)

  • Villars-Diablerets (VD)

  • Grimentz-Zinal (VS)

Meilleur domaine skiable «petit et raffiné»

  • Blatten-Belalp (VS)

  • Brigels-Waltensburg-Andiast (GR)

  • Bellwald (VS)

Meilleur domaine skiable «Ski et snowboard»

  • Zermatt-Cervin (VS)

  • Arosa Lenzerheide (GR)

  • Aletsch Arena (VS)

Meilleur domaine skiable «Famille»

  • Arosa Lenzerheide (GR)

  • Bellwald (VS)

  • Aletsch Arena (VS)

Meilleur domaine skiable «ski de fond»

  • Conches (VS)

  • Engadine (GR)

  • Davos Klosters (GR)

Meilleur domaine skiable «Loisirs et plaisir»

  • Davos Klosters (GR)

  • Leukerbad-Loèche-Les-Bains (VS)

  • Saas-Fee/Vallée de Saas (VS)

Meilleure station de ski «Action et snowparks»

  • Laax (GR)

  • Région de ski Adelboden-Lenk (BE)

  • Zermatt-Cervin (VS)


Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-57gl

::::::::::



Canal 9, 14 février 2024

Morgins attend son projet de Swisspeak Resorts

Après la télécabine de la foilleuse, inaugurée en début de saison, la station de Morgins pourrait bien accueillir une autre nouveauté. Le projet de résidences hôtelières du groupe valaisan Swisspeak Resorts devrait apporter 500 lits supplémentaires dans la station.


Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-57gm

::::::::::



Radio Chablais, 14 février 2024
Il y a 40 ans, plusieurs monstres de neige s'abattaient sur les Diablerets

Il y a quarante ans, une série d’une quinzaine d’avalanches touchait le village des Diablerets, provoquant la destruction de nombreux chalets. Parmi les résidents de la station des Alpes vaudoises, Michel Borghi. Ce fameux 9 février 1984, il parvenait à capturer un cliché spectaculaire du monstre de neige qui s’approchait dangereusement des premières habitations. Souvenirs.


Début février 1984, de fortes chutes de neige recouvrent les Alpes vaudoises d’un large manteau blanc. Des précipitations accompagnées de vent fort provenant du nord. Un contexte qui a drastiquement augmenté les risques d’avalanche, incitant les autorités à évacuer le village des Diablerets. De bon augure puisque les 8-9 et 10 février, une série d’une quinzaine d’avalanches s’est abattue sur la station chablaisienne, provoquant de gros dégâts. Une quarantaine de chalets furent détruits ainsi que de nombreux hectares de forêt, soufflés par la puissance de l’or blanc.


Si aucune victime n’a été déplorée, l’évènement a marqué ses habitants qui, pour beaucoup, s’en souviennent encore. Mieux encore, certains ont réussi à prendre le cliché parfait, c’est le cas du résident des Diablerets, Michel Borghi.


Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-57go

::::::::::



24 heures, 14 février 2024
Mobilité à la montagne - Aux Diablerets, le rail n’a pas la faveur des skieurs

C’est majoritairement par la route que les amateurs de poudreuse gagnent la station. Parkings gratuits et places en abondance dictent notamment ce choix.


«Complet.» Responsable des gardes-parcs des Diablerets, Mark Nicolier installe le panneau à l’entrée de la zone jouxtant le terrain de foot. Malgré l’heure matinale et une météo pas franchement folichonne en ce premier samedi de relâches, les aires de stationnement se remplissent doucement. On est toutefois loin de l’affluence observée le 2 janvier ou encore le week-end des 14-15 janvier, qui avait provoqué des bouchons loin à la ronde.


Plusieurs facteurs ont conduit à ces situations, souligne le syndic d’Ormont-Dessus, Christian Reber. «La météo exceptionnelle, mais aussi le manque de neige à plus basse altitude: il y a eu un report important de la clientèle des stations de la Riviera et fribourgeoises.» L’élu ajoute qu’au milieu de cet hiver avare en poudreuse la station ormonanche est plutôt bien lotie: «Le village est blanc et on peut skier jusqu’au bas des pistes. Cela contribue à attirer du monde.»


Un autre élément ne doit pas être négligé: celui de l’accès. Aux Diablerets, on peut se garer gratuitement et à deux pas de la télécabine du Meilleret, alors qu’à Villars et à La Barboleuse il en coûte 7 francs par jour sur les parkings les plus proches des remontées mécaniques. La station ormonanche peut accueillir plus de 1000 véhicules en hiver grâce aux aires de stationnement aménagées sur différents terrains communaux, ainsi que sur des champs privés, mis à disposition par des agriculteurs.

Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-5758

::::::::::



Radio Chablais, 12 février 2024
Un(e) gardien est recherché pour le futur refuge du col de Cou

Un nouveau refuge va naitre dans la région : l’ancienne douane de Champéry pourra accueillir des touristes dès l’hiver prochain. L’association qui chapeaute sa construction recherche actuellement un gardien.


L’association des trois communes – l’A3C - qui gère la construction et la gestion du refuge du col de cou, sur la frontière entre la Suisse et la France, cherche un gardien.


Les intéressés peuvent déposer leur dossier jusqu’au 2 mars, afin qu’il ou elle puisse commencer à l’automne prochain. L’A3C recherche quelqu’un de polyvalent, sachant gérer l’accueil et avec de bonnes connaissances de la montagne.

Cette information dans sa version complète et originale est disponible en cliquant sur ce lien https://miniurl.be/r-57gp

::::::::::

533 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page