top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Du nouveau à "Barryland" et la petite revue de presse de Villars-Vacances du 1er au 7 octobre.

Dernière mise à jour : 8 oct. 2023


> 5 octobre 2023, Canal 9

Barryland : une nouvelle demeure pour les chiens du Saint-Bernard

Alors que la Foire du Valais bat son plein, un chantier d’envergure a débuté à quelques dizaines de mètres des stands. Barryland, le musée des chiens du Saint-Bernard est en plein travaux. Un nouveau bâtiment va sortir de terre pour accueillir davantage de visiteurs.

Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVCJ
::::::::::

> 7 octobre 2023, 20 Minutes

Un véhicule se renverse dans le vignoble et fait un blessé grave

Alors que les vendanges battent leur plein, un accident s’est produit samedi en fin de matinée dans un vignoble situé sur la commune de Chardonne (VD). Un Fribourgeois habitué des balades en Lavaux nous en a informés. La police cantonale vaudoise confirme qu’un véhicule avec une remorque, qui circulait dans les vignes ou sur une route transversale, s’est renversé en blessant grièvement une personne du domaine. Le témoin, qui est arrivé sur les lieux en plein sauvetage, parle d’un endroit très escarpé.

Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVCV
::::::::::

> 6 octobre 2023, Le Nouvelliste

Saint-Maurice: fières de leurs cheveux gris, des Valaisannes vont témoigner autour d’une table ronde
Elles sont femmes, Valaisannes et fières de leur chevelure argentée. En marge d’une expo photos consacrée aux cheveux gris, la Médiathèque Valais propose une soirée témoignages le 11 octobre à Saint-Maurice.

«Assumer ses cheveux gris, pour une femme, est-ce un acte simple et banal, ou y a-t-il encore des obstacles pour se faire accepter sans jugement?» Ce questionnement a interpellé, il y a près de quatre ans, la photographe vaudoise Ghislaine Heger qui a sillonné la Romandie à la recherche de femmes heureuses d’afficher leur chevelure naturelle.

Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVCh
::::::::::

> 6 octobre 2023, Le Temps
EasyJet et Swiss pourraient amener des skieurs à Sion

Les négociations se sont récemment intensifiées entre les autorités valaisannes et plusieurs compagnies aériennes en vue d’accueillir des avions de ligne à Sion. La ville et le canton ambitionnent de faire de leur aéroport la porte d’entrée des Alpes suisses.


Des vols de ligne déverseront-ils bientôt des cohortes de skieurs sur le tarmac sédunois? Selon les informations exclusives que LeTemps a obtenues, les autorités valaisannes et sédunoises ont renforcé leurs contacts depuis quelques mois avec plusieurs compagnies aériennes, notamment EasyJet et Swiss. L’objectif est de développer les liaisons à destination de l’aéroport de Sion à l’horizon 2027. Avec, dans un coin de la tête, les Championnats du monde de ski qui auront lieu à Crans-Montana.


Persuadées que l’aéroport de Sion a un avenir, les autorités sont prêtes à mettre la main au porte-monnaie pour le rendre beaucoup plus attractif. «On veut que ça devienne une porte d’entrée et de sortie importante des Alpes valaisannes, témoigne Christian Bitschnau, vice-président de la ville. L’idée est de faire un maximum d’incoming durant les mois d’hiver, à l’image de ce qui est fait actuellement à Innsbruck en Autriche, à Chambéry en France ou à Bolzano en Italie.» Avant la pandémie de covid, Swiss avait déjà tenté l’expérience en proposant à ses clients des vols en provenance de Londres – précisément des aéroports Heathrow et City, mais aussi à destination de Porto lors des périodes des Fêtes ou les week-ends.


Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVCu
::::::::::

> 5 octobre 2023, Radio Chablais

L'aspect durable du tavillon va être étudié durant deux ans

Un important projet de recherche sur la durabilité des toitures en bois vient de démarrer dans les Préalpes.


Porteur du projet, le Parc Naturel Régional Gruyère Pays d’Enahut et ses partenaires réaliseront un état des lieux sur l’impact environnemental du traitement chimique des tavillons, en se concentrant sur « l’autoclavage ». Une technique qui consiste à injecter du produit d’imprégnation au cœur du bois. Une manière de faire qui agrandit l’espérance de vie de la toiture.


Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVE9
::::::::::

> Article de la semaine, Riviera-Chablais

Le vigneron-tâcheron d’Yvorne vit actuellement ses dernières vendanges. Retour sur le parcours brillant d’un vrai modeste.


Sourire permanent aux lèvres, casquette vissée sur la tête, allure de jeune homme, Jean-François Franceschini nous offre le tour viticole du propriétaire. Tout du moins des parcelles de la Commune d’Yvorne, de la Société des Mousquetaires d’Aigle et de quelques autres détenteurs dont il élève les vignes avec brio. Et ce n’est même pas avec un pincement au cœur que le sexagénaire vit ses dernières vendanges. Mais avec joie et entrain. Aussi avec la conscience du devoir accompli, le «sentiment du travail bien fait». «Le travail bien fait», au-delà de la reconnaissance de ses pairs et patrons, ou de fierté mal placée, est une expression qui revient très souvent dans la bouche de l’humble Jean-François Franceschini. Mais qu’il reconnaisse les honneurs ou pas, le natif de Lausanne, élevé dans les vignes familiales du hameau aiglon de Fontanney, est un professionnel reconnu bien plus loin à la ronde que les ceps vuargnérans.


Pour en savoir plus... https://riviera-chablais.ch/
::::::::::

> 5 octobre 2023, Radio Chablais
Aigle : une séance du conseil communal aux accents verts et énergétiques

Le préavis municipal relatif à la révision du règlement pour l’utilisation du fonds énergétique durable a été accepté par le plénum. Le Fonds pourra désormais être alimenté via les budgets ou legs. Un minimum de 20% du revenu sur la taxe sur l’électricité sera en outre reversé à la population sous forme d’aides financières directes. Une manière pour l’exécutif d’encourager encore plus les comportements éco-responsables de sa population, avec différents types de subventions.


Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVDZ
::::::::::

> 3 octobre 2023, RTS

Le Nouvelliste fête ses 120 ans d'existence mais craint pour son avenir

Le Nouvelliste a marqué mardi son 120e anniversaire avec une édition spéciale qui replonge dans treize grands dossiers qui ont fait ou font l'actualité. Mais malgré son âge, le quotidien valaisan "est en danger", s'inquiète aussi son rédacteur en chef.


Ces treize thématiques, une par décennie, sont toutes rattachées à une archive, écrit Noémie Fournier, journaliste et responsable de l'opération "120 ans du Nouvelliste". Car le quotidien "a témoigné, pour ne pas dire participé, à tous les petits moments et les grands événements qui ont fait le Valais que nous connaissons".

Parmi les treize sujets choisis et développés figurent l'énergie, la mobilité, la mue du monde agricole, le tourisme, le droit de vote des femmes, le Valais religieux ou encore celui qui voit la fin de l'hégémonie du PDC (aujourd'hui Le Centre). En parallèle, six jeunes de vingt ans commentent "de leurs regards frais et de leur plume engagée" chacune des thématiques abordées, ajoute Noémie Fournier.

Pour en savoir plus... https://urlz.fr/nVEp
::::::::::
88 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page