top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Collision mortelle sur une piste... et la petite revue de presse de Villars-Vacances du 09.12.2023.

Rhône FM, 8.12.2023

Collision sur une piste : un skieur meurt à Crans-Montana

Vers 13h30, des skieurs descendaient la « piste du Chemin des Jeep » sur le domaine de Crans-Montana. A un moment donné, une collision s’est produite.


Malgré une tentative de réanimation pratiquée par la sécurité des pistes puis par les secouristes héliportés sur place, l’un des impliqués est décédé sur les lieux.


L’identification formelle du défunt est en cours. Le Ministère public a ouvert une instruction en collaboration avec la Police cantonale afin de déterminer les circonstances de cet accident. Toutes personnes pouvant fournir des renseignements sur cet événement sont priées de s’annoncer auprès de la Centrale d’engagement de la Police cantonale au 027 326 56 56.


::::::::::


20 Minutes, 7.12.2023

Automates à billets sans cash: le MOB dit oui, les CFF disent non

Certains pendulaires déplorent le choix de la compagnie Montreux Oberland bernois qui a opté pour des machines à billets cashless. Du côté des CFF, ce n’est pas prévu.


Il vous reste 20 francs dans votre porte-monnaie, et bien, si vous êtes sur la Riviera vaudoise, ils ne vous paieront plus la course en train. Cet été, la compagnie ferroviaire Montreux Oberland bernois (MOB) a remplacé ses automates à tickets. La pilule passe mal pour certains usagers, car les nouvelles machines installées le long de la ligne Vevey – Les Pléiades n’acceptent pas le cash. Pareil pour le funiculaire Vevey – Mont-Pélerin, rapporte «24heures». Il faut donc impérativement un smartphone ou une carte de crédit/débit pour emprunter les transports concernés. 


Interrogée par le quotidien vaudois, l’entreprise qui exploite ces lignes défend un modèle «moins onéreux et plus adaptable en termes de technologie». La société MOB/MVR, qui estime que les tickets physiques n’existeront plus dans une dizaine d’années, ajoute que la carte prépayée MOB Pay demeure une solution. En revanche, le Swisspass ne semble pas encore accepté comme moyen de paiement. Quant à l’appauvrissement du service à la clientèle déploré par certains, la société de transports publics évoque une «grosse pression au niveau des charges».


Cette information dans sa version complète est disponible en cliquant sur ce lien: https://urlz.fr/oQih


::::::::::


20 Minutes, 7.12.2023

Un Père Noël géant projeté sur une façade des Rochers-de-Naye

Une impressionnante fresque à l’effigie du personnage souriant a été projetée mercredi soir sur une des façades des Rochers-de-Naye.


Il y avait comme un air de Noël mercredi soir aux Rochers-de-Naye. Les randonneurs et autres riverains ont pu admirer un Père Noël géant projeté sur une des parois des montagnes. De quoi marquer le coup pour les vingt ans de la Maison du Père Noël.


«Avec cette projection, l’artiste Gerry Hofstetter souhaite faire passer un message: il faut toujours continuer à rêver», nous confie Romaine Travelletti, responsable relations publiques chez North Communication. Et de poursuivre: «Le marché de Noël de Montreux est un moment spécial pour se rapprocher de ceux qu’on aime, se reconnecter et rêver ensemble. Une belle façon de terminer l’année 2023 sur une note d’amour et de partage.»


Cette information dans sa version complète est disponible en cliquant sur ce lien: https://urlz.fr/oQis


::::::::::


Radio Chablais, 8.12.2023

Aigle a restauré un ensemble de vitraux Art nouveau du maître verrier Edouard Diekmann

Ce triptyque créé en 1908 par l’artiste originaire de Hambourg est désormais présenté aux visiteurs du Château d’Aigle. Il orne également l’étiquette du millésime 2022 de « Promenade des Arts », le chasselas bio de la commune chablaisienne.


C’est après un patient travail de restauration, confié à l’Ecole suisse du vitrail et à plusieurs artisans, que l’ensemble de vitraux qui ornaient à Aigle l’entrée du Café de la Banque entre 1908 et 1954, a retrouvé vie. Le triptyque est désormais visible au Château d’Aigle, dans l’une des salles du parcours de visite. L’oeuvre du maître verrier Edouard Diekmann, qui avait ouvert son atelier à Lausanne en 1900 et signé plusieurs grandes réalisations, notamment la rotonde du Beau Rivage Palace, a été reçue en legs par la Commune d’Aigle en 2019, dans le cadre de la succession de feu Paul Meister, qui en était devenu propriétaire lors d’une vente aux enchères.


L’état du triptyque a nécessité une restauration minutieuse et des solutions inédites pour assembler les trois panneaux de grande dimension, afin qu’ils puissent être admirés d’un seul tenant. Les différentes techniques du vitrail domestique choisies par Diekmann (verres marbrés, verres texturés, verres antiques, peinture à la grisaille) servent à illustrer un paysage où des ceps de vigne bordent une vue lacustre semées de bosquets sur fonds de montagne. Le travail de la vigne est également signifié avec la présence d’une vendangeuse en costume vaudois, portant une caisse où elle récolte des grappes.


::::::::::


24 heures, 8.12.2023

Casse au Montreux Palace - Omerta et chasse à l’homme après le braquage

La bijouterie de l’hôtel a été la cible d’un cambriolage jeudi en début de soirée. Vendredi, le silence était de mise sur place, alors que les auteurs courent toujours.


Ce n’était jamais arrivé depuis 117 ans. Jeudi 7 décembre, l’Hôtel Fairmont Le Montreux Palace a été le théâtre d’un brigandage perpétré par deux hommes. Aux alentours de 17h40, les deux individus se sont introduits dans la bijouterie Tourbillon, située dans le hall du palace montreusien. Armés, ils ont pénétré dans la boutique de luxe en menaçant le personnel présent. Par chance, personne n’a été blessé.


Les auteurs ont ensuite brisé les vitrines avant de repartir avec des montres. La police cantonale vaudoise n’a pas communiqué la valeur du butin emporté par les malfrats. Pour quitter les lieux, les individus ont utilisé la sortie à l’arrière du bâtiment avant de s’enfuir à vélo en empruntant l’avenue des Alpes.


Cette information dans sa version complète est disponible en cliquant sur ce lien: https://urlz.fr/oQiI


::::::::::


20 Minutes, 7.12.2023

Yann Arthus-Bertrand se confie: «Être écolo aujourd’hui, c’est aimer la vie passionnément» (extraits de l'information)


Le célèbre et parfois controversé photographe écologiste français expose au Villars Palace du 16 décembre au 20 janvier. Coup de fil à Paris. Son livre «La Terre vue du ciel» (1999) et le documentaire éponyme (2004) en ont fait une icône mondiale du mouvement écologiste. Malgré certaines prises de position critiquées, mais assumées, et quelques dérapages qu’il reconnaît, le photographe et réalisateur Yann Arthus-Bertrand considère toujours son travail comme un acte militant.


L’artiste français, 77 ans, sera à Villars le 16 décembre pour le vernissage d’une exposition dans la salle d’exposition du Villars Palace qui courra jusqu’au 20 janvier. Nous l’avons joint quelques minutes à Paris, au volant de sa voiture électrique, dans les bouchons menant à la gare du Nord.


Qu’est-ce qui vous amène à Villars?

C’est mon filleul, via la LMS Gallery, qui a organisé cette exposition. Comme je rends visite à la Fondation Opale à Crans-Montana dans les jours suivants, cela collait bien. En Suisse, il y a une vraie conscience écologique. Et vous êtes aux premières loges avec la fonte des glaciers.


Que verra-t-on au Villars Palace?

C’est une rétrospective de photos retraçant mon parcours sur quarante-cinq ans en 85 images. On y découvrira notamment des inédits en noir et blanc. J’aime les clichés engagés, avec des légendes fortes, donnant de vraies informations. Sinon, à quoi sert ma vie? Le travail de photographe m’a permis de grandir énormément. Je me suis toujours senti plus activiste-journaliste qu’artiste, ce qui dérange souvent les galeries, c’est comme ça. J’ai à cœur qu’on prenne conscience de la beauté de la planète, et Dieu sait qu’on en a besoin en ce moment.


Cette information dans sa version complète est disponible en cliquant sur ce lien: https://urlz.fr/oQiv


::::::::::


24 heures, 6.12.2023

Ligne ferroviaire Bex-GryonChantier à 28 millions et six mois de trafic perturbé à prévoir

L’ampleur du chantier qui s’annonce est aussi grande que l’annonce peut paraître discrète dans la «Feuille des avis officiels»: 28 millions de francs de budget, au bas mot deux ans de travaux (2025-2026) et trente-cinq semaines de trafic perturbé sur la seule première année.


De quoi s’agit-il? Les Transports publics du Chablais (TPC) viennent de mettre à l’enquête un dossier pour la mise aux normes de la halte de Fontannaz-Seulaz ainsi que l’assainissement et le redimensionnement du tunnel du même nom. Les documents de cette procédure fédérale sont disponibles pour consultation jusqu’au 14 décembre auprès du Service technique de Bex ou du greffe municipal de Gryon.


«Les travaux comportent deux parties, explique Olivier Canomeras, responsable du Département infrastructures aux TPC. Primo, la mise en conformité de la halte, notamment pour les personnes en situation de handicap, ainsi que le croisement pour les trains, qui sera amélioré et agrandi, le tout pour 10 millions. Deuzio, la mise en conformité et la rénovation du tunnel, 200 mètres de long, ainsi que la mise au gabarit en vue de l’introduction des futurs trains de la ligne, pour 18 millions.»


Cette information dans sa version complète est disponible en cliquant sur ce lien: https://urlz.fr/oQiY


::::::::::



713 vues0 commentaire
bottom of page