La petite revue de presse de "VILLARS-VACANCES" du 1er au 8 octobre 2022.

Dernière mise à jour : 17 oct.

> 8 octobre 2022, 24 heures, Les sauveteurs ont tiré les leçons de l’avalanche de février. La coulée qui avait renversé une rame de train des TPC a mis au jour de nouvelles problématiques pour les sauveteurs. C’était exercice pratique mercredi matin.

Les paravalanches en contre-haut de l’arrêt des Bouquetins sont bien visibles depuis le restaurant de Bretaye. Ceux-ci ont été posés à la suite de l’avalanche du 2 février dernier qui avait couché une rame de train des Transports Publics du Chablais (TPC) et mis les équipes de sauvetage de Villars et alentours sur les dents. Le fait divers inhabituel n’avait heureusement fait aucun blessé.

Il a par contre amené son lot de réflexions. Et ce n’est donc pas un hasard si une septantaine de sauveteurs de la station et leurs homologues de Leysin et des Diablerets sont intervenus ce mercredi quelque 600 mètres plus haut pour leur exercice annuel. Le scénario aussi est de circonstance: une coupure de la ligne TPC pour évacuer les gens bloqués sur le télésiège du Grand Chamossaire.

Suite du reportage en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 8 octobre 2022, 24 heures, Protection de l’environnement. Lagopèdes et tétras peuvent enfin s’abriter des touristes. À la traîne, le Canton de Vaud a dévoilé la carte de ses Zones de tranquillité de la faune. Mais, pour l’heure, uniquement dans les Alpes vaudoises.

La faune pourra enfin souffler à l’écart de la pression touristique dans les Alpes vaudoises. En mai dernier, la Confédération a approuvé le plan des Zones de tranquillité de la faune (ZTF) dans ce secteur. Ce sont 24 réserves, dont 17 avec un objectif contraignant de protection, qui ont été dessinées dans les Préalpes, a communiqué l’État de Vaud vendredi. À l’intérieur de ces 100 km2, les activités de loisirs seront régulées.

Suite de l'article en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 7 octobre 2022, 24 heures, Usines d’incinération. Ces déchets qui valent de l’or. Les scories de Satom et Tridel contiennent des quantités non négligeables de métaux précieux. Dont les usines ne profitent pas.

Extrait de l'article: Tridel ne dispose pas de chiffres précis. Ceux de l’usine Satom, à Monthey, qui traite les déchets de 34 communes valaisannes et 43 de l’Est vaudois, le sont et valent aussi pour l’usine lausannoise, proche en taille. En 2021, la démétallisation des 27’500 tonnes de scories a permis de récupérer 647 tonnes d’aluminium, 132 tonnes de cuivre, 34 tonnes de zinc, 371 kilos d’argent et 11,8 kilos d’or. Pour ce seul dernier métal, au cours du moment (environ 52’000 francs le kilo), on parle tout de même de plus de 600’000 francs à la revente!

Article complet en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 6 octobre 2022, Radio Chablais, C’était la rentrée solaire hier au collège de la Servanne à Bex.

Le public et les autorités ont inauguré les 300 panneaux photovoltaïques installés sur le toit de l’établissement. Ce dispositif, qui produit l’équivalent de 30 ménages, rend l’école autonome en électricité. Après le centre sportif et avant d’autres installations de ce type, la municipalité de Bex continue sa route vers plus d’énergie renouvelable. Cela passe par le solaire, mais pas que… Michael Dupertuis, Municipal à Bex, chargé du développement durable.

Suite du reportage en cliquant sur la photo ci-dessous...

> 6 octobre 2022, Radio Chablais, De nouvelles peintures ornent les murs de l’Espace Graffenried, à Aigle.

Deux expositions sont vernies ce jeudi soir. Au premier étage de l’institution, le public découvrira les œuvres de l’artiste veveysanne Tami Hopf. Celle qui est spécialisée dans l’illustration a eu carte blanche pour créer sa série « ancrée ». La seconde, intitulée « derrière le paysage » présente des œuvres inédites de Louis Rivier.

Le peintre suisse du XXe siècle a passé plusieurs années de son enfance à Aigle, et les montagnes chablaisiennes se retrouvent dès lors dans certaines de ses œuvres. Œuvres qui sont présentées en différentes parties, comme l’explique l’une des commissaires, Chloé Cordonier Suite du reportage en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 4 octobre 2022, Radio Chablais, Aigle annonce à son tour des mesures d’économie pour éviter la pénurie d’électricité et de gaz.

La Municipalité aiglonne met en place une stratégie pour éviter le contingentement ou les coupures prolongées sur le territoire communal. L’objectif est d’atteindre 10% d’économie d’électricité et 15% d’économie de gaz.

L’exécutif s’appuie sur les recommandations du Canton et de la Confédération. Les mesures prises dans l’immédiat sont par exemple la limitation de la température des bâtiments publics, la suppression de l’éclairage extérieur des bâtiments publics ainsi que de l’eau chaude dans les bâtiments administratifs, excepté dans les installations sportives… à court terme d’autres mesures seront mises en place, arrêt de l’éclairage public entre 22h et 5h, pose de panneaux solaires, remplacement des néons par des luminaires LED… La Municipalité encourage la population à participer à ses économies énergétiques.


> 3 octobre 2022, Radio Chablais, Cyclisme sur piste: "On voit que les 3 Jours d'Aigle prennent un peu d'ampleur chaque année".

La piste du Centre Mondial du Cyclisme accueillait la répétition générale des Mondiaux en fin de semaine passée. Organisés pour la 19ème fois, les « 3 Jours d’Aigle » ont pu compter sur un plateau de choix. La raison est simple : l’évènement chablaisien se tenait deux semaines avant les championnats du monde. Plusieurs pistards de premier plan sont ainsi venus se tester sur l'anneau du CMC. C’est notamment le cas de Benjamin Thomas.

Le Français, sacré à maintes reprises lors de joutes mondiales et européennes, a une nouvelle fois raflé plusieurs victoires sur le vélodrome aiglon. Un vélodrome long de 200 mètres (et non de 250 mètres, comme les autres) avec lequel il entretient une histoire un peu particulière. Suite du reportage en cliquant sur la photo ci-dessous...

89 vues0 commentaire