La petite revue de presse de "Villars-Vacances" du 29.10 au 5.11.2022

> 4 novembre 2022, 20 minutes, La neige a fait une brève incursion dans nos montagnes

La baisse des températures et le passage de précipitations ont recouvert d’un manteau blanc certaines régions du pays. Mais ce n’est pas parti pour durer.


> 4 novembre 2022, Point Chablais, Célia Verdon, 11 ans, lauréate de la dictée du Tour 2022, livre son expérience.

Tout a commencé avec cette annonce : « Le vendredi 25 mars, vous ferez une dictée. Elle vous permettra d’accéder aux coulisses du Tour de France… » Je me suis vraiment demandé comment cela allait être !


> 3 novembre 2022, 24 heures, La chrysomèle est de retour. Le parasite du maïs repointe le bout de ses antennes.

Nyon reste la seule région du canton où l’insecte a été capturé. Des foyers valaisans et fribourgeois touchent le Chablais et la Broye. La solution? Une rotation des cultures.


Extrait de l'article

Après deux ans de pause, les producteurs chablaisiens s’étaient pris à rêver d’être définitivement débarrassés de celle qui répond au doux nom scientifique de diabrotica virgifera virgifera, arrivée en Suisse en l’an 2000 (lire ci-contre) et en 2017 dans le canton de Vaud. La récré est toutefois déjà terminée sur le front de la «chrysomèle des racines du maïs» après la découverte de deux foyers dans le Valais romand, l’un à Vollèges, l’autre dans la région de Monthey.

«Sept pièges avaient été installés cette année sur l’entier du canton, explique Emile Turin, conseiller agricole pour le Service cantonal de l’agriculture du Valais. Des chrysomèles ont été capturées dans deux d’entre eux au terme des relevés effectués entre la mi-juin et la mi-septembre.»

Dans le canton de Vaud par ricochet

Conséquence: plusieurs communes du Chablais vaudois sont concernées, puisque le périmètre retenu est établi selon une règle simple: dans un rayon de 10 km autour des foyers identifiés, a décrété la Confédération. Certains diront qu’il s’agit d’un retour du berger à la bergère, puisque le premier foyer vaudois de 2017 se situait entre Roche et Ollon.

Dans le canton de Vaud, pour 2023, le trait du compas s’arrêtera grosso modo à la hauteur de la route transchablaisienne H144, à Rennaz. «Les cartes précises sont en voie de finalisation, précise toutefois Jean-Michel Bolay, inspecteur phytosanitaire pour le canton de Vaud, nous attendons une confirmation du Service phytosanitaire fédéral.»


> 2 novembre 2022, Le Nouvelliste, Saint-Maurice teste une nouvelle forme de démocratie participative

Les citoyens agaunois sont appelés à donner leur avis sur cinq projets qui concernent leur commune via un site internet et une application.

Comment permettre à tous les citoyens de s’exprimer sur les projets communaux? Il y a bien sûr les votations, mais elles interviennent à la fin d’un processus et elles ne donnent pas la possibilité aux habitants de présenter des idées, mais juste de dire oui ou non.

Pour développer les liens avec les citoyens, la commune de Saint-Maurice a mis en ligne une plateforme numérique, dans le cadre du projet Citympact.


Article de la semaine, Riviera-Chablais. Nouvelle rasade de Whisky A Go Go L’événement montheysan qui rend hommage à la musique des années 60-70 revient pour une quatrième édition. Décoré spécialement aux couleurs de l’époque, le Plic Café s’emplira une nouvelle fois de sonorités vintage les 4 et 5 novembre. Cette année, six groupes reprendront cinq morceaux issus du répertoire des centaines d’artistes qui ont officié entre 1967 et 1977 dans la mythique salle californienne Whisky A Go Go. Parmi eux, Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Chuck Berry et Blondie.


> 2 novembre 2022, Radio Chablais, Monthey : succès pour l'opération "Château hanté"

L’édition 2022 du « Château Hanté » à Monthey a connu un succès « au-delà des attentes ». Ce sont les mots des organisateurs, en l’occurrence Monthey Tourisme.

Entre le vendredi 28 et le samedi 29 octobre, l’attraction a accueilli plus de 850 visiteurs.

Pour rappel 36 acteurs volontaires ont investi les couloirs, salles, combles, coins et recoins de la bâtisse pour la transformer en château hanté.


> 31 octobre 2022, 24 heures, 3 communes vaudoises à «haut potentiel solaire». Lausanne, Yverdon et Ollon peuvent et veulent mieux faire dans leur exploitation d’énergie solaire. Toutes misent sur des atouts différents.

Extrait de l'article

Dans le Chablais vaudois, Ollon – vaste commune de 23 villages et hameaux, dont la fortunée Villars – jouit d’une exposition plein sud et de grandes toitures agricoles dans la plaine du Rhône, ce qui lui donne l’un des potentiels de développement solaire les plus importants du canton. «D’ici la fin de l’année prochaine, nous passerons de 658 à 2486 mètres carrés de panneaux solaires sur nos bâtiments communaux, promet le syndic Patrick Turrian. Une surface qui pourrait même dépasser les 15’000 mètres carrés dans les années à venir.

De nombreux particuliers seraient également rentrés dans la danse. «Il y a une grande volonté citoyenne de se tourner vers les énergies vertes. Nous délivrons chaque semaine de nouvelles autorisations pour des installations privées, poursuit le syndic boyard. Et à Villars, le Victoria Hotel va équiper tous ses balcons d’une nouvelle technologie photovoltaïque. Public comme privé avancent dans la même direction.»


43 vues0 commentaire