top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

La plus ancienne télécabine de Suisse tire sa révérence !

Le Nouvelliste, 2.04.2023
Les Marécottes: la dernière montée de la plus vieille télécabine de Suisse

 

Construite en 1968, la télécabine de TéléMarécottes a fonctionné pour la dernière fois lundi. Elle sera remplacée par une nouvelle télécabine huit places.


Laurent Giroud et Christophe Biollaz n’auraient manqué cette journée pour rien au monde. Voisins aux Granges, village de Salvan, ils ont voulu marquer le coup pour les dernières montées de la télécabine des Marécottes qui fonctionne depuis… cinquante-six ans. «J’en suis à mon 48e abonnement d’affilée à TéléMarécottes. Avec mon voisin Christophe, pas question de skier aujourd’hui, mais de venir prendre l’apéritif à l’intérieur de cette cabine mythique.» 


S’ils n’ont pas compté les tours effectués, Laurent Giroud et Christophe Biollaz ont croisé le conseiller d’Etat Christophe Darbellay venu lui aussi profiter une dernière fois de la plus vieille télécabine de Suisse. «A l’époque, l’entreprise Giovanola, à Monthey, en construisait dans toute la Suisse», se souvient Pierre-Angel Piasenta, président de TéléMarécottes, également présent, qui rappelle que l’installation avait été rénovée en 1994 cette fois-ci par l’entreprise Garaventa. «Nous y avions investi plus de 2,5 millions de francs.»


Interdit par l’OFT

Demain, la déconstruction va débuter pour que la nouvelle télécabine huit places puisse être opérationnelle dès le début décembre 2024. «Nous n’avons pas une minute à perdre. Surtout que la commune va aussi profiter des fouilles le long de la télécabine pour amener certaines prestations», poursuit le président. Le changement d’installation intervient par obligation. En effet, l’Office fédéral des transports ne permet plus le fonctionnement de ce type d’engins fonctionnant avec un système de pince. «Pourtant, nous n’avons jamais eu de problème. Mais, c’est comme cela et on doit s’y conformer. Le premier délai fixé par l’Office fédéral était de 2037. Puis il a été réduit à 2025, puis 2024.» 


Sans neige artificielle

Pas question par contre pour la société de s’équiper en canons à neige. Depuis cinquante-six ans, la neige naturelle a toujours permis à l’installation de fonctionner. «Notre situation géographique est une grande chance avec un domaine situé entre 1700 et 2300 mètres d’altitude et surtout le fait d’avoir plus de précipitations qu’ailleurs. On en profite au maximum», poursuit Pierre-Angel Piasenta. 



Une situation qui explique aussi la fidélité de Laurent Giroud et Christophe Biollaz à la station. «Le bus navette s’arrête presque devant la maison et les conditions sont souvent très bonnes.» Depuis l’apparition du Magic Pass, les deux amis font toutefois quelques infidélités à TéléMarécottes. «Nous allons à Anzère ou en début et fin de saison du côté de Saas-Fee. Mais jamais nous n’abandonnerons Les Marécottes.» 



805 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page