top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Le Col du Grand St-Bernard a 40 ans... et les autres articles de la mini-revue de presse du 16.03.2024 de Villars-Vacances sont en ligne.

Radio Chablais, 15 mars 2024
L'Association Pro Grand-St-Bernard marque le coup au Col pour ses 40 ans


L’Association Pro Grand-St-Bernard souffle ses 40 bougies cette année. 


Pour marquer ce jubilé, l’association, dont l’objectif est d’entretenir et de mettre en valeur le célèbre col, organise dès juin de nombreuses activités. Parmi les moments forts : des randonnées guidées, des concerts et un grand marché de produits du terroir valdo-valaisan.


La fondation Barry sera également de la fête à partir du 29 juin et proposera des rencontres avec les chiens Saint-Bernard à l’Hospice.


Cette information dans sa version originale et intégrale est disponible en cliquant sur ce lien: https://cutt.ly/rw2eX9my

__________


Blue News, 16.03.2024
Depuis 75 ans à St-Léonard, le plus grand lac souterrain d'Europe

A St-Léonard, à une septantaine de mètres sous le vignoble planté à flanc de colline, se cache le plus grand lac souterrain naturel d'Europe. Exploitée depuis 75 ans, l'oasis de silence a rouvert ses portes samedi après sa traditionnelle pause hivernale.

On n'entend que le mouvement des rames qui fendent les eaux claires du lac et celui des sources qui gouttent dans l'étendue de 6000 mètres carrés, à l'abri des regards. Pas de bruit, pas de réseau, pas d'autres organismes vivants, que des truites arc-en-ciel introduites pour vérifier la qualité de l'eau. Le silence est envoûtant.


Longtemps, la grotte est restée immergée, raconte à Keystone-ATS Célestin Marquis, étudiant à Lausanne, et surtout guide et capitaine de l'embarcation qui peut accueillir jusqu'à quarante personnes. Au printemps 1943, le niveau de l'eau baisse, probablement en raison de mouvements de roche, et révèle la grotte.


«Nous sommes en pleine guerre mondiale. L'armée mandate deux hommes de sa brigade de spéléologie, créée pour décrire les cavités à travers les Alpes, dans le cadre de sa stratégie de réduit national», ajoute le directeur du site Cédric Savioz. La première exploration et les relevés initiaux se font à bord d'un petit canot pneumatique.


Mais le niveau de l'eau est toujours trop haut pour que la grotte puisse être appréciée par le commun des mortels. Jusqu'au séisme de 1946. Cette année-là, la terre de la région tremble et provoque d'importantes fissures par lesquelles une partie de l'eau s'échappe: le niveau baisse de 15 mètres. Depuis lors, il est resté plus ou moins le même.


Sécurisation

La barque s'enfonce dans la grotte. Les ondulations du gypse, sculptées par l'eau de pluie et de fonte des neiges qui ruisselle, contrastent avec la dureté du marbre silicieux et du schiste qui gardent la trace des balafres provoquées par le tremblement de terre.


Dans le silence rythmé par les clapotis, le gondolier éclaire la voûte de sa lampe-torche pour montrer des clous et autres puissants ancrages constellant le plafond, preuves des gros travaux de sécurisation effectués dans les années 2000. L'exploitation de la grotte est allée de pair avec une meilleure sécurisation.


La voûte est monitorée et contrôlée, note le guide, et des filets sont posés aux endroits stratégiques. Durant l'hiver, quand le site est fermé, des travaux de purge de la roche sont également effectués. En ce début de saison, tout est prêt pour accueillir les premiers visiteurs attendus dès le 16 mars. Environ 100'000 personnes devraient s'élancer sur l'eau jusqu'à la mi-novembre.


Cette information dans sa version originale et intégrale est disponible en cliquant sur ce lien: https://cutt.ly/vw2yrYCd

__________



Le Nouvelliste, 14 mars 2024
Quand un barrage venait tout changer: la mutation d’Hérémence racontée dans un documentaire


Un documentaire présente la profonde mutation du val des Dix après la construction du barrage de la Grande Dixence. Projection prévue ce samedi 16 mars à Hérémence.


La Grande Dixence. Bien plus qu’un ouvrage de béton. C’est une césure dans le temps. Il y a l’avant. La cuisine en terre battue. La chambre commune, à dormir à cinq dans un lit ou couchés sur la paille. Et il y aura l’après. L’arrivée de l’électricité. Des industries. Le quotidien transformé.


La construction du barrage marque un tournant. Un tournant que la société Patrimoine Hérémence a voulu immortaliser, pour valoriser et conserver ce patrimoine en vue de sa transmission aux générations futures. Dans un film d’une heure réalisé par Antoine Cretton, les témoignages d’anciens et de jeunes Hérémensards s’enchaînent. Alphonsine, Martialine, Placide ou Fridolin évoquent tour à tour la profonde transformation de la vallée, la nouvelle répartition des rôles, les salaires, la modernisation des maisons, la scolarisation des filles ou l’abandon progressif de l’agriculture. On évoque la guerre aussi, les coupons, les choux et encore des choux dans la soupe du dimanche.


Cette information dans sa version originale et intégrale est disponible en cliquant sur ce lien: https://cutt.ly/iw2eHfA

__________


Radio Chablais, 13 mars 2024
A Château-d'Oex, la microferme le Potag’Oex explore l'agriculture de demain


Avec sa microferme le "Potag’Oex", la famille Rossier détonne à Château-d’Oex. 


Depuis quatre ans, plus d’une centaine de variétés de légumes bio y sont cultivés sur un espace restreint à 900m d’altitude. Sur une surface comparable à un terrain de foot, la première microferme du Pays-d’Enhaut a notamment produit l’an dernier une tonne de tomates, deux tonnes de plantes aromatiques et plus de 70'000 oeufs. 


Pour Bastien Rossier, co-fondateur du Potag’Oex, les microfermes représentent une des solutions pour la paysannerie suisse.


Cette information dans sa version originale et intégrale est disponible en cliquant sur ce lien: https://cutt.ly/ow2eV543

__________


Frapp, 11 mars 2024
L'île d'Ogoz accessible à pied


Le niveau du lac de la Gruyère se situe aujourd'hui autour des 667 mètres sur mer (msm), soit un mètre en-dessous de la valeur limite pour pouvoir y accéder entièrement à pied. Selon les prévisions de Groupe E, qui exploite le plan d'eau artificiel, il devrait encore baisser ces prochains jours. 


En été, la limite du lac de la Gruyère est remontée pour faciliter l'accès aux bateaux et aux activités nautiques. L'accès à pied au site n'est alors plus possible. Les jours de beau temps, jusqu'à 1500 personnes profitent du site chaque jour. 


Vente de boissons sur place

Cette saison, les sociétés et les particuliers qui soutiennent une oeuvre caritative pourront profiter de cette fréquentation. Des ventes "à bon coeur" de boissons et de gâteaux pourront avoir lieu sur l'île: le Conseil communal de Pont-en-Ogoz, en collaboration avec l'Association de l'île d'Ogoz, met à disposition une place à côté de la chapelle. L'action pourrait avoir lieu cinq dimanches entre le 24 mars et le 21 avril, ainsi que le lundi de Pâques.


A ce jour, quatre inscriptions ont été enregistrées. Réuni ce lundi soir, l'exécutif doit passer en revue les dossiers, nous indique le syndic Christophe Tornare. "Le but est de joindre l'utile à l'agréable", explique-t-il. Jusqu'ici, des demandes privées pour des activités de restauration ont toujours été refusées.  


L'élu ne craint pas que l'initiative dénature le site. "Une charte de bonne conduite a été élaborée. Les participants devront notamment ramasser les éventuels déchets chaque jour. La vente d'alcool est proscrite." Une demande pour manifestation temporaire a été demandée à la Préfecture de la Gruyère. 


Cette information dans sa version originale et intégrale est disponible en cliquant sur ce lien: https://cutt.ly/qw2e817J

__________


135 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page