top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Au camping des Frassettes, la fronde s'organise ... Et tous les autres articles de la petite revue de presse de Villars-Vacances du 27.01.2024 sont en ligne !

24 heures, 23 janvier 2024
Hébergement en sursis - Au camping des Frassettes, la fronde s’organise (extraits de l'article).

..........

L’inquiétude de ces habitués est à la mesure de leur attachement à l’endroit. Le droit de superficie accordée par la Commune de Gryon à l’exploitant – le Camping Caravaning Club vaudois (CCCV) – a bénéficié d’une prolongation au début des années 2010.

Mais les Frassettes sont désormais en sursis: la concession arrivera à échéance en 2028 et la Municipalité devrait, selon toute vraisemblance, ne pas la renouveler. Une pétition intitulée «Non à la suppression du camping des Frassettes!» a été lancée début 2023 et circule à nouveau activement depuis les Fêtes. En ligne, la circulaire a récolté plus de 800 signatures.

..........

Site plus vaste

Pourtant, l’Exécutif ne laisse pas les campeurs dans le désarroi: «Nous proposons de mettre à disposition un autre terrain, situé à la route des Renards (ndlr: à 1,5 km des Frassettes). Plus vaste, il permettrait aux résidents d’avoir davantage de place, un peu de gazon autour de leur caravane, alors qu’elles sont collées les unes aux autres aux Frassettes», souligne Eric Chabloz, municipal chargé du Tourisme et de l’aménagement du territoire.

Pourquoi une telle fronde, alors qu’un plan B existe? Pour l’élu, elle s’explique «uniquement par l’attachement des résidents à la proximité du départ des remontées mécaniques»: la télécabine de Barboleuse est située à moins de cinq minutes à pied.

Parmi les campeurs, le discours est tout autre. «La parcelle envisagée n’offre pas le dégagement dont nous profitons ici, relève Cédric Studer. Nous avons sondé les résidents et peu de monde s’est dit motivé à aller s’installer là-bas.» Selon le comité pétitionnaire, l’aménagement du terrain, situé à proximité d’une zone protégée, suscitera presque à coup sûr des oppositions.

Cette information dans sa version intégrale est disponible en cliquant sur ce lien https://urlz.fr/pq9k

::::::::::

24 heures, 26 janvier 2024
Forte affluence au château - Revigoré, Chillon renoue avec ses records historiques
Avec près de 400’000 visiteurs, la fréquentation du monument a bondi de 28% en 2023. Son modèle économique est en mutation.

Sans visiteurs durant la pandémie de Covid, Chillon s’était mis à vaciller sur son rocher. Ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Le château a attiré 391’500 visiteurs en 2023, soit 28% de plus qu’en 2022. Il s’agit du quatrième meilleur résultat de son histoire. Il est dû au bon baromètre du tourisme en Suisse et à l’organisation d’une quarantaine d’événements culturels.

Une dimension moderne
«Nos manifestations artistiques ont attiré un public en manque de culture lors de la pandémie», estime Marta Sofia dos Santos, directrice. Au château de Chillon, l’an passé, l’art contemporain a rencontré l’histoire avec l’exposition toujours actuelle de l’artiste romande Leah Linh. «Sa vision artistique a ajouté une dimension moderne à notre patrimoine, attirant le public suisse, tout en émerveillant les touristes», relève Marta Sofia dos Santos.

Fortement impactée par deux ans de crise sanitaire, la forteresse avait dû licencier six collaborateurs sur sa soixantaine d’employés. Avec seulement 130’000 visiteurs en 2020 (430’000 en 2019, record historique), les réserves s’étaient vidées. Chillon était toutefois parvenu à redresser la barre avec 170’000 visiteurs en 2021 et 304’000 en 2022.

Cette information dans sa version intégrale est disponible en cliquant sur ce lien https://urlz.fr/ptsv
::::::::::

Radio Chablais, 25 janvier 2024
Domaine skiable de Torgon: commentaires virulents, publications insultantes... La commune intervient

En raison de récents commentaires sur les réseaux sociaux critiquant les conditions du domaine skiable de Torgon, la commune de Vionnaz se voit dans la nécessité d'intervenir.

La commune de Vionnaz réagit aux critiques sur les réseaux sociaux concernant les conditions du domaine skiable de Torgon. Dans un communiqué, le conseil communal déclare que la société d'exploitation travaille sans relâche pour que les pistes et les remontées mécaniques soient sûres et fonctionnelles. Et ce malgré les défis météorologiques, qui ne favorisent pas l’enneigement en bas des pistes, laissant apparaître des plaques de glace dangereuses pour les skieurs. La commune souligne la collaboration avec divers partenaires pour maintenir les services cette saison et planifie des améliorations pour 2024/2025. Vionnaz appelle donc à la compréhension et à la positivité pour assurer le renouveau du tourisme à Torgon.
::::::::::

RTS, 25 janvier 2024
Le salon de la fraiseuse et du chasse-neige s'est tenu jeudi aux Mosses

::::::::::

Radio Chablais, 25 janvier 2024
Plus qu'une semaine avant les Petits Carnavals à Monthey et à Saint-Maurice

Le Petit Carnaval de Monthey prendra ses quartiers le 3 février prochain, dès 11h. Le comité annoncera la Princesse ou le Prince 2024 sur la place du Marché, avant de laisser place aux Guggenmusiks qui donneront l’ambiance « carnavalesque ». Et dès l’après-midi, bal et musique sont prévus sous la cantine.

A St-Maurice, le Petit Carnaval est prévu la veille, le vendredi 2 février. Il s’agira là aussi de révéler l’autorité princière avant de célébrer en musique.

::::::::::

La Côte, 24 janvier 2024
Vaud: évacuation délicate de deux randonneuses près des Rochers de Naye. La mission a été particulièrement exigeante du fait d’un terrain difficile.

Deux randonneuses bloquées dans un couloir à avalanches aux Dentaux, en dessous du sommet des Rochers de Naye, ont été secourues mardi soir par la Rega. Se trouvant dans une situation extrêmement précaire, l’hélitreuillage et l’évacuation de nuit ont été très délicats. Choquées et en état d’hypothermie, les deux femmes ont été transportées à l’hôpital.

Dans l’impossibilité de s’extraire elles-mêmes, elles ont alerté les secours aux alentours de 17h00, a indiqué mercredi la Rega dans un communiqué. Arrivé sur place, l’équipage de l’hélicoptère de sauvetage a pu profiter de la lumière du crépuscule pour localiser les deux personnes qui étaient à une trentaine de mètres l’une de l’autre, poursuit le communiqué.

Cette information dans sa version intégrale est disponible en cliquant sur ce lien https://urlz.fr/ptlg


::::::::::

Rhône FM, 22 janvier 2024
A peine l'année commencée, le passeport gourmand valaisan a déjà perdu 4 restaurants

A peine l'année entamée, le Passeport Gourmand valaisan compte déjà 4 restaurants de moins dans son édition 2024. Nous vous en parlions il y a quelques jours, Le Vieux Bourg à Mase a fermé ses portes début janvier, laissant un village orphelin, privé d'établissement public. 

Le restaurant comptait parmi les partenaires du passeport gourmand. Et il se trouve qu'il n'est pas le seul à avoir disparu en ce début d'année. Deux autres gérants ont mis la clé sous la porte à Sion et Orsières. Et un autre a quitté l'établissement à St-Léonard, le laissant aux mains d'autres patrons. 

Plutôt du hasard 

Une situation qui ne se retrouve pas dans les passeports gourmands d'autres régions. Alors faut-il y voir un phénomène particulier ? « Plutôt du hasard », répond Christophe Bürgin, directeur du Passeport Gourmand. « Il y a chaque début d'année des ajustements à faire, étant donné que nous signons les contrats en août pour l'année suivante. » 
Le directeur concède que la densité du paysage gastronomique valaisan pourrait aussi être un facteur. « Forcément, avec un plus grand nombre d'établissements, il y a plus de choses qui bougent. »

Contacté, Gastro Valais impute aussi cette baisse du nombre de partenaires au hasard. La faitière fait même état d'un nombre de membres en augmentation. 

Cette information dans sa version intégrale est disponible en cliquant sur ce lien https://urlz.fr/ptuc

::::::::::
400 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page