top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

La petite revue de presse chablaisienne et subjective de Villars-Vacances du 4 au 11 mars 2023 !


> 11.03.2023, Point-Chablais. Des arbres pour symboliser les naissances sur la commune de Bex. Planter des arbres pour célébrer les naissances des enfants venus au monde entre 2015 et 2025, c’est le projet mis en place par la commune de Bex.

En lisant le rapport de gestion 2020, Christophe Barbezat, membre du parti Avançon-Ouverture, apprend que la commune de Bex, en collaboration avec le Service Parcs et Jardins ainsi qu’avec les élèves des écoles de Bex, ont planté plusieurs arbres fruitiers. Le but était de sensibiliser la jeunesse à la nature. Il décide alors de poser un postulat dans ce sens : « il n’y a pas que l’origine, il y a aussi les racines ». En effet, il est très sensible à certaines traditions ancestrales en lien avec la nature. Dans certaines cultures, et dans de nombreux endroits du monde, à la naissance d’un enfant, on plante un arbre, symbolisant le lien à la terre. Cette plantation est accompagnée parfois de rituels et la symbolique des essences choisies peut être importante : on souhaite alors longévité, abondance, force, au nouveau-né. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 11.03.2023, Radio Chablais. Dix festivals de musique sur l’alpe. C’est bientôt le moment de ranger les skis. Pour célébrer la fin de saison, les stations sont de plus en plus nombreuses à enterrer l’hiver dans la bonne humeur, en chantant et en dansant: place à dix festivals électro, rock ou pop, au cœur des domaines skiables. Let’s celebrate !

Cette année, l’Afterseason conquiert le «plat de Bretaye» et pose ses enceintes en face du Bretaye 1808, un restaurant et bar des neiges, à 1’808 m. d’altitude. Place à trois jours enflammés au cœur des Alpes vaudoises, avec les Dents du Midi en toile de fond. Ambiance électronique authentique et festive ! Au programme, un joli panel d’artistes d’ici et d’ailleurs : ANouch, Several Definitions, Jimi Jules, Evan Preston, et bien d’autres. Du 31 mars au 2 avril 2023. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 10.03.2023, Radio Chablais. «Un théâtre de 900 places à Aigle? Bien sûr que c’est une concurrence pour le Martolet!»

Trois théâtres et 2400 sièges dans un rayon de 10 km. Si le projet d’une salle de spectacle de 900 places aboutit à Aigle, le Chablais connaîtra une forte concentration de lieux culturels. Démesuré? Les acteurs donnent leur avis.

La probable création d’une salle de spectacle de 900 places à Aigle fait réagir le milieu culturel chablaisien. A Monthey et à Saint-Maurice, la réputation du Crochetan – 640 places – et du Martolet – 920 places – n’est plus à faire. Mais l’apparition d’un nouvel acteur dans un rayon de 10 km pourrait redistribuer les cartes. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...

> 08.03.2023, Radio Chablais. Daniel Weber, le jardinier d’Ollon qui cartonne sur YouTube.

Après une carrière dans l’informatique, puis dans la cuisine, le Boyard Daniel Weber s’est mis au jardinage en 2019. En plus de fournir des paniers à 18 foyers du village, il gère – avec succès – une chaîne Youtube, prodiguant recettes, conseils et astuces.

Daniel Weber est un homme aux multiples casquettes. Après avoir été chef de projet informatique, il a exercé le métier de cuisinier durant deux ans. La pandémie de coronavirus passant par-là, le sexagénaire s’est tourné à temps plein vers le jardinage. Il a acquis, en 2019, une parcelle de 400 mètres carrés située à quelques encablures de l’administration communale d’Ollon.

« C’est un jardin qui possède une terre extraordinaire, noire et très riche », nous explique Daniel Weber. Ce sont plus de 80 variétés de fruits et légumes qui y poussent. Avec, pêle-mêle, des tomates, des courges de Siam ou encore des figues. Le secret de cette fertilité ? « Chaque année, la seule chose que je fais, c’est de rajouter un tout petit peu de fumier de poule », nous glisse l’ancien cuisinier.

Daniel Weber organise trois périodes de rotation de culture dans l’année. Une d’été, d’automne et d’hiver. Les récoltes qui en découlent sont destinées à la consommation personnelle du soixantenaire, mais pas que. Daniel Weber confectionne des « paniers », qu’il fournit à une vingtaine de clients, tous de la région. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...

> 05.03.2023, Radio Chablais. Malgré le stress, une styliste du Sépey vit un rêve à la fashion week de Paris.

Beaucoup de stress, mais énormément de plaisir. La styliste du Sépey Joanie Ecuyer a participé samedi à la fashion week de Paris.

Une Chablaisienne a participé samedi à la fashion week de Paris. Joanie Ecuyer a vécu journée intense dans la capitale française. La styliste du Sépey, qui a lancé sa marque CoCo Création il y a trois ans, a présenté huit pièces lors d’un défilé. Comme toutes ses créations, elles étaient confectionnées uniquement avec des matériaux récupérés. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> Article de la semaine, Riviera-Chablais. La Videmanette dans la peau…

Rougemont. La plus excentrée des stations vaudoises est aussi la plus bernoise et l’une où on trouve le meilleur ski. Reportage entre authenticité montagnarde et amusant bling bling. Les épreuves les plus difficiles cachent souvent les plus belles opportunités. En 2010, une télécabine vide se décrochait pour s’écraser 30 mètres plus bas alors qu’elle redescendait du sommet de la Videmanette. «Grâce à une procédure accélérée, on a pu reconstruire immédiatement toute la remontée, qui datait de 1959, pour rouvrir l’hiver suivant. Théoriquement, elle ne devait être changée qu’en 2017. Mais pas sûr que sans cet accident notre station aurait survécu jusque-là… Peut-être aurions-nous dû alors fermer comme nos voisins de Château d’Œx – La Braye en 2018 et les Monts-Chevreuils en 2001», explique Thierry Gerber, 29 ans, confortablement assis dans la «nouvelle» cabine huit places. Le responsable technique du secteur Videmanette – Eggli est un enfant de Rougemont amoureux de sa région. Sur son avant-bras gauche, un tatouage reproduit les reliefs du Rubli ou Rüeblihorn, sommet de 2’284 m en forme de carotte, iconique de l’enchanteur pays d’Enhaut et qu’on peut admirer sous toutes ses coutures en montant à la Videmanette. Il est l’homme idéal pour nous guider dans cette station vaudoise excentrée à 90 km de Lausanne où il a appris à skier et dirige depuis 2019 une équipe mêlant Romands et Alémaniques. La suite de cette information en cliquant sur la photo ci-dessous...



5 vues0 commentaire

Komentarze

Oceniono na 0 z 5 gwiazdek.
Nie ma jeszcze ocen

Oceń
bottom of page