top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

La revue de presse chablaisienne et subjective de "Villars-Vacances" pour la semaine du 21-28.01.23

Dernière mise à jour : 29 janv. 2023

> 28.01.2023, 24 heures. Voyage et découverte. Camper en hiver en Suisse? Une expérience à tenter! Si vous aimez être proche de la nature avec un certain confort, alors le glamping (contraction de camping et glamour) est fait pour vous. Six exemples en Suisse, comme autant de preuves que l'on ne doit pas renoncer à une nuit en pleine nature, même en hiver. Les Giettes, Chablais

Dix-huit dômes ou pods nichés dans une nature préservée au cœur des Alpes, au-dessus de Monthey. Ici, pas de bars bruyants ni de rues animées. Whitepod, c’est le nom de ce lieu, où l’on redécouvre la nature autrement. Il y a des pods pour chacun, pour les couples, les familles, ou les pods suite, conçus par des architectes, avec sauna privatif. Tout le matériel pour pratiquer la raquette ou la luge est à disposition gratuitement. Une expérience inoubliable pour marquer un événement, en alliant confort, luxe, aventure et détente. La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 28.01.2023, 24 heures, En 100 ans, les oiseaux d’ici ont vécu un déclin «dramatique». Pour marquer son siècle d’existence, BirdLife Suisse a comparé la situation de l’avifaune entre 1922 et aujourd’hui. Nombre d’espèces ont disparu.

«Peu de gens ont conscience de l’état dramatique dans lequel se trouve l’avifaune aujourd’hui, parce que personne ne peut se souvenir de ce qu’il était il y a un siècle.» À l’occasion du centenaire de l’association BirdLife Suisse, son vice-président, le Dr Beat Wartmann a comparé la situation des oiseaux entre 1922 et 2022.

En l’espace de quatre générations seulement, la Suisse s’est transformée comme jamais auparavant, ce qui a fortement impacté les oiseaux. Leur diversité est en forte baisse. Tout comme leur nombre. Pour certaines espèces, les spécialistes évoquent jusqu’à 50% de diminution. C’est le cas de l’alouette des champs, autrefois abondante, qui a totalement disparu de certaines régions vaudoises, comme le Chablais.

La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 27.01.2023, Radio Chablais, Nouvelle action des colis du coeur de Monthey.

Les Colis du Cœur de Monthey, et leurs nombreux bénévoles, se trouvent confrontés à une hausse constante et rapide des besoins.

Conséquence, ils seront à nouveau présents dans les commerces de la région vendredi et samedi 3 et 4 février, a-t-on appris aujourd’hui (ve). Le but de cette nouvelle action sera de récolter le plus de biens de consommation et d’argent possible. De 2021 à 2022, le nombre de personnes aidées a en effet doublé. Et la tendance ne fléchit pas… Au cours de l’année écoulée, les Colis du Cœur ont distribués quelque 700 colis, soit plus de dix-huit tonnes de marchandises. En plus, et pour permettre l’achat de produits frais, 55'000 francs de bons ont été remis. Ce sont quelque 2200 personnes, dont plus de 1000 enfants, qui ont bénéficié de ce soutien.


> 27.01.2023, Le Temps, L’ex-élu d’Aigle est condamné à 5 ans de prison ferme. La cour reconnaît l’ancien municipal coupable d’escroquerie, de faux dans les titres et d’abus de confiance. Elle prononce une lourde peine.

Le Tribunal correctionnel de l’Est vaudois a reconnu l’ancien municipal d’Aigle coupable et le condamne à 5 ans de prison ferme, jeudi à Vevey. C’est une affaire d’une ampleur inédite, avec 13 lésés (11 personnes physiques et deux sociétés), pour un préjudice total de près de 3 millions de francs. La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...

> 27.01.2023, Radio Chablais, Aigle: le canton de Vaud réduit la vitesse des automobilistes.

L’Etat de Vaud lance une série de tests d’abaissement de la vitesse sur trois tronçons cantonaux, dont un à Aigle. L’objectif : réduire les nuisances sonores.

La circulation routière est la source de bruit la plus importante en Suisse: une personne sur sept est soumise le jour à un bruit routier excessif. Pour lutter contre ces nuisances sonores, le Canton de Vaud entreprend une série de tests d’abaissement de la vitesse, dans les communes d’Aigle, d’Assens et Saint-Cergue. Ces tronçons ont été sélectionnés sur la base de critères précis. La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 25.01.2023, 20 Minutes. Rochers-de-Naye (VD): Skieurs évacués en train, les skis en hélico. Une panne de chasse-neige a forcé les gens se trouvant samedi dans la station à quitter rapidement les lieux, laissant derrière eux leur matériel.

Il était environ 16 heures, samedi, quand le chasse-neige de la ligne Montreux–Rochers-de-Naye est tombé en panne. Autrement dit, le seul moyen de déneiger la voie du célèbre petit train à crémaillère s’est retrouvé hors service. En parallèle, un vent à décorner les bœufs s’est levé, menaçant de tout recouvrir de poudreuse. La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...


> 24.01.2023, Radio Chablais, Soutenu malgré les critiques, Mobichablais entame une année cruciale. Entre innovation, développement stoppé et critique sur son budget, « Mobichablais" entame une année 2023 déterminante.

Créé en décembre 2018, le service termine un exercice 2022 mouvementé. Au rayon des bonnes nouvelles, les bus urbains ont transporté plus d’un million de passagers en une année, soit plus du double qu’en 2021. Tandis que la fréquentation a augmenté, ses coûts ont également pris l’ascenseur. Ce qui a forcé les TPC à augmenter le budget de mobichablais, assumé par les communes desservies. Certaines ont montré leur mécontentement au moment des votes sur leur budget 2023. Cette année, l’entreprise de transport va intensifier les échanges avec les législatifs afin de contrôler les potentielles augmentation. La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...

> 23.01.2023, Le Temps, De retour à l'école après le covid, les camps de ski ne sont plus tout à fait comme avant. Interrompus en raison du virus pendant deux ans, les camps de ski reprennent. S’ils sont compliqués à organiser pour les enseignants, ils incarnent pour de nombreux élèves l’occasion parfois unique de goûter aux joies des sports d’hiver.

Elle l’a déjà fait au départ des remontées mécaniques. Mais en sortant des cabines, Madame Prince* réitère l’exercice. Index ganté pointé devant elle, l’enseignante d’histoire-géo passe en revue toutes les têtes casquées du groupe de moyens-forts qui l’entourent. «Treize, quatorze, quinze. Okay, on va pouvoir y aller. Timeo, tu attends que tout le monde soit prêt! Céline? Tes gants, c’est bon? Comment ça, il fait moche? Allez, on descend la piste bleue… Oui, on peut faire le schuss, mais personne ne dépasse Monsieur Speculos*.» La suite de l'information en cliquant sur la photo ci-dessous...


78 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page