top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Robert

Un site internet pour adopter des poules dans son jardin ... Et les autres articles de la petite revue de presse de Villars-Vacances sont en ligne.

Radio Chablais, 1er mars 2024
Agriculture : un site internet pour adopter des poules dans son jardin

Produire des œufs frais toute l’année directement à la maison, c’est ce que propose depuis 2022 le site AdopteUneCocotte.ch


Concrètement, au lieu d’envoyer les poules pondeuses à l’abattoir au bout de 15 mois, les éleveurs romands sont mis en contact avec des particuliers qui souhaitent accueillir les animaux dans leurs jardins. Chaque année, des centaines de milliers de jeunes poules pondeuses finissent à la boucherie car elles ne produisent plus suffisamment d’œufs.


L’intérêt de ce système d’adoption est donc double : pour moins de 20 francs, les familles obtiennent des œufs frais toute l’année et les agriculteurs peuvent redonner une seconde vie à leurs animaux. Les prochaines adoptions sont prévues au mois de mars et au mois d’août auprès de la ferme du « Potag’Oex » à Château d’Oex et la ferme des Trois épis à Aigle. 


Cette information dans sa version intégrale et originale est disponible en cliquant sur ce lien: https://miniurl.be/r-58wc


::::::::::

Canal 9, 1er mars 2024


Plongez dans les sous-sols du glacier de la Plaine Morte au-dessus de Crans-Montana et découvrez les nombreuses nuances de bleu du lac gelé des Faverges. Une aventure encadrée par des spéléologues sous glaciaire à ne pas reproduire sans accompagnant spécialisé!


::::::::::


Radio Chablais, 1er mars 2024
Patrimoine local: le village de Finhaut possède sa propre distillerie

La commune de Finhaut possède une distillerie ouverte à ses habitants une fois dans l’année. La Municipalité dispose d’une concession fédérale qui permet aux habitants de créer leur propre cognac ou eau-de-vie de prune notamment, pour autant qu’ils s’acquittent de la taxe sur boissons alcoolisées.


Cette information dans sa version intégrale et originale est disponible en cliquant sur ce lien: https://miniurl.be/r-58wg


::::::::::


Frapp, 28 février 2024
Il n'y aura pas de fermeture de printemps pour Charmey

L'arrêt prématuré de la saison de ski au Moléson interroge sur le futur des stations. Claude Gendre, directeur de TéléCharmey, répond.


La Télé: Moléson n'a pu ouvrir sa station aux skieurs que pendant dix jours. L'hiver est-il tout autant compliqué du côté de Charmey?


Claude Gendre: Oui, il l'est. Nous avons eu un peu plus de 10 jours de ski, pour environ soixante jours d'ouverture en comptant toutes les installations. Au final, ce n'est pas une si mauvaise saison, même si le nombre de skieurs est en dessous d'une année normale.


Antoine Micheloud nous parlait de l'influence du manque de neige sur le chiffre d'affaires. L'impact sera-t-il également considérable?


La situation sera similaire. Cependant, comme au Moléson, cela ne mettra pas en péril notre société non plus. Nous avons fait des économies et avons adopté une nouvelle stratégie qui devrait nous amener proche du zéro.


Malgré l'absence de chutes de neige, vous souhaitez ouvrir ce week-end et ceux à venir. Cette ambition fait-elle partie de votre nouvelle stratégie?

Vu qu'on a peu de neige sur les installations basses, donc sur le télésiège ou la télécabine, nous avons décidé de nous concentrer sur le sommet. Si on a du soleil, on va ouvrir certaines installations coûte que coûte, notamment le jardin des neiges ou le snowtubing. On est déjà en train de faire notre transition vers la saison estivale, on complète cette offre en l'adjoignant à l'été. Il n'y aura aucune fermeture ce printemps. Les travaux techniques seront réalisés quand les installations sont fermées et on ouvrira de manière discontinue durant les vacances de Pâques, avec l'accrobranche et la via ferrata.


Vous dites qu'il est possible de faire les révisions tout en restant ouvert. Ça ne risque pas de compliquer les saisons?


Pour cette année, vu que nos installations ont très peu tourné, on arrive à réorganiser nos travaux pour les faire plutôt à l'automne. On essaie, comme au Moléson, de tester l'ouverture pendant les vacances de Pâques. On se sert de ces mauvais hivers pour tester de nouvelles choses, et, pourquoi pas, modifier notre modèle d'affaires.


Cette information dans sa version intégrale et originale est disponible en cliquant sur ce lien: https://miniurl.be/r-58wi


::::::::::


24 heures, 28 février 2024
Bex - Nouveau nom pour l’ancien Hôtel de l’Union

La Commune avait lancé un concours pour rebaptiser ce bâtiment historique situé entre le cinéma et l’Hôtel de Ville. Il s’appellera le Trait d’Union.


À son âge d’or, l’Hôtel de l’Union – avant cela l’Auberge de l’Ours – a hébergé Victor Hugo, François-René de Châteaubriand, Hans Christian Andersen et Alexandre Dumas. Aujourd’hui, le Trait d’Union, c’est son nouveau nom, abrite huit salles mises à disposition des écoles.


Pour rappel, la Ville s’était portée acquéreuse début 2023 de ce bâtiment construit au XVIIe siècle. En fin d’année dernière, elle lançait un concours d’idées pour lui trouver un nouveau nom.


L’idée retenue est celle de Mme Teresa Défago. Pour les autorités, le nouveau nom «revêt tout son sens». Dans leur communiqué, elles développent: «Ce bâtiment symbolise un trait d’union entre un passé prestigieux […], un présent marqué par une recrudescence en besoins d’accueil d’élèves issus de familles requérantes d’asile, et un futur qui s’annonce prometteur en matière de développement de notre commune.»


De nouveaux locaux administratifs sont encore prévus au rez-de-chaussée.


::::::::::


Radio Chablais, 26 février 2024
Ormont-Dessus : les nouvelles constructions seront très limitées

Selon la LAT, la loi fédérale sur l’aménagement du territoire, la commune d’Ormont-Dessus possède trop de terrains à bâtir pour les 15 prochaines années.


Résultat : une grande partie des terrains constructibles des Diablerets et des hameaux alentours va être dézonée en espaces non-bâtissables d’ici à trois ans. Pour se mettre aux normes, la municipalité a été contrainte par le Canton de modifier ses règles du bâti et travaille depuis cinq ans sur un nouveau plan d’affectation communal. La première étape de ce règlement concerne le centre du village des Diablerets et a été mis à l’enquête début février. Cette modification suscite déjà de nombreuses oppositions et à terme, touchera près d’une cinquantaine de propriétaires fonciers.

Cette information dans sa version intégrale et originale est disponible en cliquant sur ce lien: https://miniurl.be/r-58wf

::::::::::



177 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page